top of page

Ravivez cette étincelle : tirer parti du clienteling pour raviver l’intérêt des clients

La relation entre les retailers et les consommateurs peut souvent être ténue, et quitter un magasin signifie souvent plus qu'une simple vente manquée. Cela représente une occasion manquée de raviver une connexion, de comprendre plus profondément les besoins du client et de créer une expérience qui non seulement l’accueille à nouveau, mais laisse également une marque et un souvenir indélébiles. À une époque définie par des informations basées sur les données et des expériences personnalisées, le clienteling est apparu comme une stratégie puissante pour atteindre ces objectifs. Une stratégie d'engagement client bien adaptée peut être un outil puissant, fournissant aux vendeurs les moyens de capturer des données client vitales lors des interactions, puis d'utiliser ces informations pour façonner des communications de suivi personnalisées qui servent d'aimant pour les clients, les attirant à revenir, que ce soit en magasin ou en ligne.


L'essence du clienteling


Le clienteling, fondamentalement, n’est pas seulement une technique mais une philosophie. Cela implique de comprendre que chaque client n’est pas simplement une transaction, mais une relation qui attend d’être entretenue. Cela nécessite un flux continu de questions de la part de l'équipe chargée de l'engagement client. Il est essentiel de réfléchir à la manière de stimuler l'engagement client. C'est une pratique qui reconnaît les nuances de chaque individu, répondant à ses préférences, son historique d'achat et ses aspirations. L’importance du clienteling réside dans sa capacité à humaniser les interactions avec le Retail, en transformant les transactions anonymes en engagements significatifs.



Collecter les données client cruciales


La première étape d’une stratégie clienteling réussie est la capacité de collecter et de cataloguer les données client cruciales lors des interactions. Ces données servent de base sur laquelle une communication de suivi personnalisée peut être construite. Cependant, la capture de données ne doit pas être perçue comme un exercice intrusif ou mécanique. Il s'agit d'intégrer de manière transparente des informations pertinentes dans les conversations, permettant au client de se sentir compris plutôt qu'interrogé. Les vendeurs doivent donc être capables d'extraire des informations de manière organique, de reconnaître les indices dans les conversations et de noter des observations s'avéreront inestimables à l'avenir. Voici nos trois meilleures façons de collecter les données clients :


  1. Optimisation stratégique des points de contact : l'efficience et l'efficaité sont au cœur d'un clienteling réussi. Les vendeurs sont formés pour reconnaître les moments cruciaux de la visite d'un client qui offrent des fenêtres d'opportunité pour capturer des données pertinentes. Qu'il s'agisse d'une conversation informelle sur les préférences ou d'une discussion sur des achats passés, ces points de contact sont méticuleusement exploités pour recueillir des informations sans empiéter sur la zone de confort du client.

  2. L'art d'écouter : un clienteling efficace commence par une écoute attentive. Chaque interaction est un trésor d’informations à explorer. En se concentrant sur ce que dit le client et en remarquant ce qu'il ne dit pas, les vendeurs peuvent obtenir des informations sur leurs préférences, leurs motivations et les obstacles à l'achat.

  3. Demander intelligemment : un questionnement délicat peut révéler une pléthore de données précieuses. Poser des questions ouvertes qui permettent aux clients de développer leurs préférences et leurs expériences passées peut fournir des informations qui autrement pourraient rester cachées.

  4. Observer les signaux non verbaux : on peut apprendre beaucoup de choses du langage corporel, des expressions et du comportement d'un client. Prêter attention à ces signaux non verbaux peut ouvrir une fenêtre sur leurs émotions, guidant le vendeur à adapter son approche en conséquence.

  5. Adopter l'empathie et l'intelligence émotionnelle : le clienteling n'est pas un processus mécanique mais humain. Les vendeurs qui réussissent utilisent l’intelligence émotionnelle pour comprendre les besoins, les aspirations et les défis du client. Comprendre l'état émotionnel d'un client permet des interactions plus nuancées, conduisant à la collecte de données qui vont au-delà des préférences et approfondissent le domaine des sentiments.


Communications d'un suivi personnalisé


Une fois que les vendeurs ont obtenu une vue à 360 degrés de leurs clients, ils sont équipés pour élaborer des communications de suivi profondément personnalisées et convaincantes. L’objectif n’est pas seulement de rappeler au client son intérêt initial mais de démontrer un niveau de compréhension qui attise sa curiosité et lui inculque un sentiment d’importance.


  1. Exploiter les plateformes numériques : à l'ère de l'inclination numérique, le clienteling a évolué au-delà des interactions en face à face. Les retailers exploitent désormais les plateformes numériques pour étendre leur stratégie de clienteling. Les discussions en ligne, les interactions par e-mails et les interactions sur les réseaux sociaux sont autant de moyens potentiels de recueillir des informations sur les clients. La clé réside dans l’intégration transparente de la communication numérique dans l’approche clienteling, garantissant une expérience cohérente sur tous les canaux.

  2. Sensibilisation contextualisée : les messages de suivi génériques ont tendance à se perdre dans le bruit. Le clienteling permet aux vendeurs d'envoyer des messages faisant référence aux produits ou services spécifiques pour lesquels le client a exprimé son intérêt. Ce niveau de personnalisation démontre l'attention et la pertinence, augmentant les chances de réengagement.

  3. Créer une continuité narrative : le clienteling se nourrit de la continuité. Les données recueillies lors de l’interaction initiale servent de fil conducteur qui relie les engagements ultérieurs. Les vendeurs profitent de cette continuité pour démontrer qu'ils n'ont pas seulement collecté des données mais qu'ils ont pris le temps de comprendre le parcours du client, aboutissant à un suivi personnalisé qui résonne à un niveau plus profond.

  4. Recommandations à valeur ajoutée : au-delà des mentions de produits, les vendeurs peuvent exploiter les préférences du client et ses achats antérieurs pour fournir des recommandations personnalisées. Cela les positionne non pas comme des vendeurs, mais comme des conseillers de confiance véritablement soucieux d'améliorer l'expérience client.

  5. Incitations sur mesure : une communication de suivi bien conçue peut inclure des incitations telles que des offres exclusives ou des remises personnalisées. Ces incitations démontrent que la marque apprécie le mécénat du client et est prête à faire un effort supplémentaire pour assurer sa satisfaction.

  6. Intégration d'un boucle de feedback : le clienteling n'est pas une voie à sens unique ; c'est une boucle de feedback continue. Les vendeurs encouragent les clients à fournir des commentaires sur leurs expériences, préférences et suggestions. Cela améliore non seulement la qualité de la stratégie client, mais signale également aux clients que leurs opinions sont valorisées et façonnent les futures interactions qu'ils auront avec le magasin.

La concurrence dans le Retail est féroce et, à mesure que le commerce en ligne continue de dominer le secteur, la capacité d'attention est de plus en plus éphémère et la curiosité recule. Le fait de capter l'intérêt d'un client est une réussite en soi, cependant, ce qui différencie une stratégie clienteling réussie est la capacité à capitaliser sur cet intérêt et à favoriser des relations durables. Même si l’automatisation peut rationaliser les communications de suivi, elle ne doit pas se faire au détriment de la personnalisation. Trouver le bon équilibre garantit que les clients reçoivent des messages non seulement opportuns, mais également adaptés à leurs préférences uniques. Le Retail est fluide et dynamique, tout comme le clienteling. Les vendeurs doivent être dotés d’un état d’esprit de croissance qui encourage l’apprentissage et l’adaptation continus. Rester à jour et conscient des tendances de l’industrie, des progrès technologiques et de l’évolution des préférences des clients garantit que la stratégie de clienteling reste pertinente et efficace.


Le clienteling transforme une interaction informelle en un voyage de compréhension, où le vendeur devient un guide naviguant dans le paysage des préférences et des aspirations du client. En collectant des données cruciales au cours de ces interactions et en les utilisant pour élaborer des communications de suivi personnalisées, les retailers peuvent tisser des liens qui s'étendent au-delà d'une seule transaction. Alors que le paysage du Retail continue d'évoluer, le clienteling reste une stratégie intemporelle qui transcende les tendances, nous rappelant que dans le domaine du commerce, le plus grand investissement est dans les relations.





4 views0 comments
bottom of page